4180 km, 110 millions d'habitants concernés, 30 ans de travaux

Les rivières et le fleuve Niger constituent des couloirs écologiques de premier ordre.

La partie avale de ce réseau hydrique a vu une forte densification de la présence humaine le long de ses berges. En amont de nombreux secteurs sont propices à l'instauration de zones écologiques protégées, au reboisement et à la réintroduction ou préservation des espèces animales.

Ces zones seront créés et gérées conjointement avec le ministère de l'écologie et le ministère de l'agriculture. Des programmes d'éducation seront mis en place pour former des rangers en charge de l'entretien et de la surveillance de ces zones.

Sur la partie aquatique les berges seront aménagées pour reconstruire des zones humides et des zones de mangrove.

Les actions :
  • Création de zones naturelles gérées.
  • Réhabilitation de zones humides le long des rivières
  • Implication des populations locales par l'intermédière de la formation et l'embauche de personnel pour la gestion des sites.

  • 2020-2025 : Création de 100 km2 de zone humide, et mangrove